top of page

Haute couture avec des matériaux de haute technologie.


Plus qu'une tendance, une nécessité...


Article original écrit en langue espagnole - Traduit par Google


En 2014, le sujet des tissus du futur, semblait quelque chose d'encore inaccessible. Tout comme l'utilisation des téléphones portables, le thème de la durabilité est devenu en peu de temps une nécessité et un must dans les maisons de mode. C'est à l'hôtel Rosa Grand Milano, en novembre 2014, que le sujet a été mis sur la table lors d'une exposition organisée par le groupe Procter & Gamble qui s'est associé à Première Vision et à d'autres experts pour parler pour la première fois de la nécessité d'intégrer des matériaux durables et faciles à laver dans la vie quotidienne. L'événement s'appelait P&G Future Fabrics. Pendant trois jours, des sujets ont été abordés, avec des intervenants tels que : Louise Wilson, alors directrice de Central Saint Martins, Philippe Pasquet, président de Première Vision, et Sabine Le Chatelier, ainsi que des spécialistes de l'Institut Français du Textile et de l'Habillement et le célèbre designer Giles Deacon, engagé comme consultant dans le domaine de l'entretien des vêtements.


Lors de cet événement, Giles a présenté une première collection qui utilisait ces matériaux innovants pour prouver que la haute couture pouvait être lavable en machine. À partir de cette même initiative de P&G, le designer mexicain Jehsel Lau a ensuite développé une autre collection appelée Perfume Waterproof, où le défi était le même, à savoir créer des vêtements de haute couture qui résisteraient au lavage en machine. La créatrice, basée en Italie à l'époque, avait remporté un concours organisé par le magazine ELLE Mexico en alliance avec Downy, qui fait partie du groupe P&G.



Central Saint Martins Louise Wilson


La collection de Giles Deacon a été développée avec des matériaux suisses, qui sont les pionniers du secteur en matière d'innovation de tissus intelligents. Jehsel prendrait plutôt des matériaux hydrofuges et prouverait qu'il peut développer des vêtements de couture durables, faciles à nettoyer et lavables en machine. Les pièces ont été inspirées par les différents parfums de Downy, qui était le sponsor de cette collection développée par le designer mexicain... Les croquis de Jehsel Lau ont été présentés en privé à Giles Deacon lors des journées P&G Future Fabrics. Deacon et Jehsel Lau ont discuté en privé de la virginité des dessins ; un jour après cet entretien, Giles présenterait à ce groupe fermé de journalistes venus de toute l'Europe et d'Amérique une collection capsule dans des tons d'orange et de noir. Comme Giles Deacon, Jehsel Lau a ensuite présenté à Mexico une collection intitulée Perfume Waterproof, cinq looks inspirés mettant en scène des techniques de sabotage, des impressions numériques et des matériaux qui changent avec la température. La présentation a eu lieu lors de la première du concours Elle Mexico Diseña organisé par le magazine ELLE, concours dont Jehsel Lau avait été finaliste en 2013.



Sabine Le Chatelier - Première Vision


Une collection toujours d'actualité, qui prouve au monde de la mode et au marché mondial qu'il est possible de réaliser des pièces de créateur, avec des finitions de haute couture, qui durent dans le temps et qui peuvent être maintenues propres grâce à l'utilisation de savons de haute qualité, en constante amélioration, et qui garantissent ainsi que les vêtements ne se détériorent pas et ne polluent pas les océans de manière significative.


Central Saint Martins Louise Wilson y Jehsel Lau diseñadora de Haute á Porter