top of page

Le lavage du linge pollue les océans

Les microfibres sont devenues presque un organisme dans l'environnement des océans, en raison de leur grande quantité dans l'eau, nuisant non seulement à la qualité de l'eau et de l'air, mais aussi à toute la diversité qui l'entoure, puisque 85% des déchets d'origine humaine trouvés dans les océans sont des microfibres. Dans ce cas, la conception et la fabrication des vêtements jouent un rôle important dans l'émission de microfibres dans l'environnement.


Photography: @sami_oliver_nakari | Stylist: @robypeach | Mua: @roscino–makeup | Model: @francesca_cobucci | Agency: @urbanmodelmgmt


Bon nombre des problèmes actuels liés à l'impact environnemental des articles en plastique sont dus à un manque de réflexion et d'action au stade de la conception. La durabilité dans l'habillement est d'une grande importance pour la connaissance du public, c'est une question dont nous devrions tous nous préoccuper, et si oui, pourquoi ne pas cesser d'être un spectateur ?


Dans le secteur de la mode rapide, le processus de fabrication comprend de plus en plus de vêtements composés à 100 % de matériaux synthétiques, qui semblent inoffensifs, mais qui, une fois lavés, libèrent de petites particules ou des fragments de plastique. Parce que, OUI, beaucoup de vêtements sont en réalité en plastique, mais sous forme de vêtement ; et ce n'est pas là tout le problème de la fast fashion. Le problème réside également dans la façon dont les vêtements sont fabriqués, car s'ils sont de mauvaise qualité et que les coupes et l'assemblage des pièces ne sont pas solides, mais au contraire faibles, il y a encore plus de microfibres qui se séparent et se répandent, avec la friction du mouvement. Ces particules sont si petites qu'il n'existe aucun filtre d'eaux usées pour les empêcher d'atteindre les rivières et les mers, causant ainsi de graves problèmes environnementaux.



Photography: @sami_oliver_nakari | Stylist: @robypeach | Mua: @roscino–makeup | Model: @francesca_cobucci | Agency: @urbanmodelmgmt


Cela nous amène à considérer plus sérieusement la Fast Fashion comme un ennemi de l'industrie de la mode et de l'environnement, car tous ses vêtements sont fabriqués à partir de matériaux synthétiques et, comme ils ont une durée de vie courte et sont produits en masse, ils finissent comme des déchets, polluent et libèrent des milliers de microfibres au lavage.


Notre solution : Mode durable - Vêtements imperméables


La créatrice Jehsel Lau en 2015 a incorporé des matériaux et des techniques conçus pour rendre durable l'union des pièces qui composent les vêtements. L'exemple vivant est la collection Aequilibrium présentée pour Alta Roma en Italie, dont les tissus sont compacts et épais, avec des fils entrelacés et pressés, ce qui permet au vêtement de rester propre plus longtemps sans qu'il soit nécessaire de le laver constamment, évitant ainsi la libération de microfibres dans l'environnement, avec des tissus hydrofuges et anti-graisse, afin qu'ils ne se salissent pas facilement, contribuant ainsi à économiser l'eau lors du lavage et à économiser l'énergie.



Photography: @feddegarza | Stylist: @haute__a__porter | Model: @jehsellau


Photography: @feddegarza | Stylist: @haute__a__porter | Model: @jehsellau



La collection est actuellement en vente chez Haute à Porter.


En définitive, ce que l'on peut constater, c'est que la conception des textiles influence directement la libération de ces particules qui polluent l'air et les mers au lavage.


C'est le message qui souligne l'importance de la conception durable pour l'industrie de la mode et le fait qu'en tant que société responsable, nous devons encourager et consommer de manière responsable.


Références


Fernández V.(2016). Las microfibras de la ropa contaminan los océanos. de Geoinnova Website: https://geoinnova.org/blog-territorio/microfibras-contamina-los-oceanos/


Nahir. (2019). MICROFIBRAS. LAVAR LA ROPA CONTAMINA LOS OCÉANOS. de Esturirafi Website: https://www.esturirafi.com/2019/04/microfibras-contaminacion-oceanos.html

UNIVERSITY OF PLYMOUTH. (2020). Wearing clothes could release more microfibers to the environment than washing them. By Eurekalert Website: https://www.eurekalert.org/news-releases/757330


Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page